Articles

Affichage des articles du avril, 2015

Fin de la barbe

Image
La fin de la barbe ou le début d'une nouvelle vie.

Vergetures au cœur

Vergetures au cœur,
Je passe mon temps devant une huître
Qui s'ouvre de temps en temps.
Les balançoires parlent allemand,
Un oiseau finit sa course dans un verre d'eau,
Des bruits sortent de ma bouche
Pendant que j'écris ces petits mots.
Je pense souvent à mon estomac
Qui est le dernier endroit au monde
Pour certains fruits.
J'ai le Nouveau Testament au ventre
Et la Torah en tête,
Je pratique la vie
Comme on pratique l'équilibre sur un cheval,
Je ne fais pas le silence
Quand ma bouche klaxonne.

Mécanisme de défense

C'est un mécanisme de défense que
De se regarder dans une pomme
Plutôt que dans un miroir.


Je vais et je viens entre mes narines
Pour mieux attraper l'air de mon coussin
D'enfant.


Quand mon cœur se sert dans la vitrine
D'un magasin, Je le regarde avec des yeux furax.
Le ciment du poulpe se trouve Entre ses pattes. Notre naissance se fait autour de notre corps,
Dans l'enrobage d'une montagne ou le vert d'une forêt.


Je ne suis pas une limace à valise,
Je ne suis pas une limace à valise,








Je me permets de te dire que le temps
Se laisse attendrir par mes doigts.






Nous devenons nous-mêmes lorsque l'on

Ingurgite notre pomme d'Adam.

Poisson

Chapeau pointu,
Petite table où dessine un petit bonhomme.
Le chapeau tombe sur la tête d'un poisson,
L'aquarium est grand,
Il peut ingurgiter une mer ou un corps.
Le sens des routes devient de plus en plus
incompréhensible,
On tourne, on tourne autour de l'arc de Triomphe.
Un drapeau d'un pays inconnu souffle sur un nuage,
Des mains silencieuses se posent sur une bouche articulée.
Je m'énerve contre mon ombre,
Elle me traîne partout.
Le petit bonhomme finit de dessiner un bonhomme,
La neige s'allonge par terre,
Un chat poursuit quatre souris...

Il attrapera une fourmi.

Comment se déclare la timidité dans un cadre naturel ?

Image

... est ... j'ouvre ...

Ma main est un toit de maison,
Ma main est un toit de maison.
J'ouvre la maison.
J'ouvre la maison.
Ma main est un toit de maison,
Ma main est un toit de maison.
J'ouvre la maison.
J'ouvre la maison.
Mon pied est une roue de voiture,
Mon pied est une roue de voiture.
J'ouvre la voiture.
J'ouvre la voiture.
Mon pied est une roue de voiture,
Mon pied est une roue de voiture.
J'ouvre la voiture.
J'ouvre la voiture.
Ma bouche est une branche d'arbre,
Ma bouche est une branche d'arbre.
J'ouvre l'arbre.
J'ouvre l'arbre.
Ma bouche est une branche d'arbre,
Ma bouche est une branche d'arbre.
J'ouvre l'arbre.
J'ouvre l'arbre.
Ma jambe est un signe,
Ma jambe est un signe.
J'ouvre le signe.
J'ouvre le signe.
Ma jambe est un signe,
Ma jambe est un signe.
J'ouvre le signe.
J'ouvre le signe.
Ma tête est un point,
Ma tête est un point.
J'ouvre le point.
J'ouvre le point.
Ma tête est un point,
Ma tê…

Une rose

Une rose au poing,
Une écurie près de mon cœur.
Je laisse mes cheveux s'en aller
Vers l'au-delà bouclé,
Les verres de whisky se terminent dans un bar,
Une chanson douce que me chantait ma maman
Ouvre le bal,
Une nuit sans douleur s'élabore dans le ciel,
Les chats se multiplient et la terre
Donne naissance à un espace.
Le cœur presque vide,
Je balance ma tête contre des épaules
D'anonymes.
La fenêtre se jette par la fenêtre.
Plus rien ne vit.
Sauf une rose.

Malgré les vingt-cinq années qui me séparent de l'utérus.

Je suis une machine à fleur,
Une étude du corps
Sans mélanome.


Dans mon arc-en-ciel doré
Je virevolte de douleur
Malgré les vingt-cinq années
Qui me séparent de l'utérus.


Je me penche sur une table
Pour mieux voir le trou noir,
Je ne désespère pas à fatiguer
Les quelques doigts qui me restent
Pour écrire un mot.


Un mot, un mot de trop,
Peut-être, un mot qui ne sait pas,
Un mot qui se cherche derrière
Des cheveux assoupis.


Je me prélasse près d'une route.
Une voiture soutient mon cœur.
Je suis une Ford Mustang qui roule,
Roule deçà de ses capacités motrices.


Un ange me parle.
Un ange me parle
Un ange me parle ?

Oui, un ange me parle.