Articles

Affichage des articles du avril, 2018

Jéhovah

Dans les décombres d'un monde Que l'on croyait caché dans notre cerveau, Un lapin découpe un département Avant de le recracher sur un immeuble Où dorment des souris A carottes chrétiennes. Le sourire de ma chaise M'amène à poser mes fesses dessus. Le silence de Dieu Face à l'agrandissement des hypermarchés Me permet d'acheter des œufs morts Où dorment les serpents d'Adam et Eve. On découvre dans le ventre Son propre nombril, Il est piquant comme un cactus Et mou comme une tomate Après 40 jours dans le frigidaire. Essuyons le front des chefs de guerre Pour qu'ils ne décident pas A jeter des populations par la fenêtre. Je gagne ma vie En mettant ma maladie au coffre. Les ciseaux tenus par le T-Rex Font de lui un excellent couturier. Il habillait les hommes nus Qui marchaient le long de la plage. Un gros mot Marche au sol. « Nique les paons ». Je crois que c'est le patron Des témoins de Jéhovah Qui a écrit ça.

Gepetto

Un train dans le ventre, Des minis-morts dans les cerises. La cigarette consomme l'homme Comme la géographie consomme Les montagnes. Les lunes s'abstiennent de voter Pour l'Europe. Créature tenue par un fil, Pinocchio et son ombre chinoise Se battent pour être aimé Par Gepetto. Coulure sur le dos d'un escargot, Des cigognes sortent de terre Comme le miroir de nos yeux. Les bébés jurent sur leur vie Que les clefs de la maternité ne sont pas Dans leur babillement. Chantons entre les grattures Et les mi-moïses Qui ouvrent la mer En trois routes départementales. Un T-porc Attrape un nid De bonbons dans l'aube. Les pantoufles soufflent La poussière des morts. Changeons de gouvernement Comme on change de radiateur.