Doucement

Doucement, doucement,
La chute des corps s'initie
Dans le chapeau,
Les hominidés s'inspirent
Des peintures du vieux monde
Pour faire courir les ânes.
Un chat transsibérien
Raconte ses miaulements
A un psychanalyste.
Le comptoir est ouvert,
On peut y manger
De la pastèque pulmonaire
Et des abricots artériels.
Une vie ne se substitue à rien
Sinon au vide lui-même.
Les coussins brûlent dans le lit,
Ma tante rapporte les dattes
Du jardin,
Une lune s'extasie devant une ampoule.
Les gens frappent un arbre

Et vident les rues.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Escalade

Poisson

Chouette