Le monstre

Le monstre à huit têtes
Parle à mes trois ventres.
Une église fait la prière
Sous la mer,
Un chat se cherche
Dans un miroir,
Une lune de coton
Illumine les pulls
Des gens qui marchent.
Le silence s'envole
Avec un oiseau à trompe,
Le cœur de mes paupières
Est serré,
La nuit mange au grec
Avec le jour
Et discutent de l'après-midi.
Mon corps s'étend
Sur le monde.
Je ne regarde pas le ciel

Perdre sa chaussure.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Escalade

Poisson

Chouette