Pendant qu'on dort

Parfois, on pense que la vie s'arrête
Pendant qu'on dort.
Mais en fait non.
Elle ne s'arrête pas.
Les anges font le tour de notre corps
Avec des plumes pour nous ramener à la vie,
Et on se laisse guider.
Les gens se ressemblent,
Enfin leurs cerveaux se ressemblent,
Il a un millier de questions et de réponses
Qui tournent, qui tournent.
Et on n'a pas la réponse.
Je sais pas pourquoi.
J'aimerais bien avoir la réponse.
Mais ça sert à quoi.
A rien.
Alors les anges continuent de nous rafistoler
Avec leurs plumes
Et nous on se régénère chaque nuit
Et on crie, on se lamente,
On se donne à voir aux milliers d'yeux
Autour de nous.
On pense, on se penche au-dessus de la Seine,
On regarde, on a peur,
On se crispe,
On ne s'endort pas.
Et puis les verbes viennent.
Ils scintillent.
Ils brûlent.
Et nous on pense.

On pense.  

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Escalade

Poisson

Chouette